facebook-domain-verification=6w0n0lvc6wi03529mguwrqykfs3fpo Boris Bervelt Ostéopathe D.O. | L'importance de bien respirer

L'importance de bien respirer

Nous emploierons le mot respiration qui par vulgarisation correspondra à la ventilation

     Parmi toutes les nécessités de la vie, la respiration et la plus immédiate. Si vous êtes une personne raisonnablement saine, vous pouvez probablement vivre environ six semaines sans nourriture et quelques jours sans eau. Mais sans respirer, vous ne pourriez survivre plus de quelques minutes.
     La respiration est votre compagnon le plus intime dans le périple qui est votre vie. Vous avez commencé à respirer quelques instants après votre naissance et un jour, vous expirez votre dernier souffle. Entre-temps, votre respiration vous accompagne ou que vous alliez. Elle est plus proche de vous qu'aucune autre chose est voué et plus cher que vos possessions et que les personnes que vous aimez le plus, car si vous perdez votre respiration, vous perdez tout. Cependant, comme la plupart des gens, il est probable que vous ne réfléchissiez que rarement, voire jamais, à la façon où même à la raison pour laquelle vous respirez.
Bien que nul puisse survivre sans respirer, la plupart des personnes réussissent à vivre une bonne partie de la vie sans respirer correctement. Le rythme stressant de la vie moderne auquel s’ajoutent les emplois sédentaires et la recherche des loisirs contribue à des habitudes respiratoires malsaines en créant une tension dans votre corps qui inhibe la pleine expansion de votre poitrine. Mais de mauvaises habitudes respiratoires peuvent grandement nuire à votre santé physique, mentale et émotionnelle, ainsi qu'à votre bonheur. Une respiration courte contribue également à de nombreux problèmes de santé chronique liée au stress.
     Si vous travaillez dans un bureau, observez ce qui se passe autour de vous. Ou faites-le la prochaine fois que vous êtes assis dans un bus ou dans un train. Remarquez le nombre de personnes qui ne respire qu'à moitié.
En contrôlant avec soin votre respiration, vous pourrez mener une vie plus remplie en débarrassant votre corps de ses rejets est en maximisant la prise d'oxygène. Cela soulage également les symptômes de l'anxiété et cela peut calmer votre mental et améliorer votre humeur. Tandis que vous pratiquerez des exercices de respiration vous remarquerez que vous pensez avec plus de clarté, que vous agissez avec une plus grande détermination et que vous vous laissez moins emporter par vos émotions.


 

Les bienfaits de la meilleure respiration :

     -Bien respirer, c'est respirer sainement ; cela nous aide à maintenir et améliorer tout autant votre santé physique générale que votre bien-être mental et émotionnel grâce aux effets suivants :
     -Dynamisation de votre énergie, de votre résistance.
     -Diminution de la fatigue baisse possible du besoin de sommeil.
     -Soulagement des tensions dans votre corps et amélioration de votre capacité à faire face à la pression et au stress.
     -Apparition d'un reflet de vitalité dans votre teint est dans vos yeux.
     -Stimulation de votre système immunitaire et libération de substances chimiques renforçant la guérison.
     -Augmentation de votre force de concentration et de votre capacité à penser clairement.
     -Apparition du calme est une maîtrise de vos émotions.
     -Optimisation de votre expression verbale par le renforcement de votre voix et la clarification de votre pensée.



 

Les chakras ou centres énergétiques :

 

     Le point de rencontre de deux ou plusieurs nadis forme une jonction énergétique appelée chakra, terme sanscrit signifiant "roue". Vous aurez peut-être envie de visualiser ses boules sous la forme d'un échange téléphonique multidimensionnelle ou de nombreux câbles sont branchés et distribuent de grandes quantités d'informations
Plus il y a de nadis en intersection, plus vous avez de chance que votre autoroute énergétique se bloque, raison pour laquelle de nombreuses techniques de respiration vises à nettoyer le jonctions d'énergie afin que le preneur prana puisse à nouveau circuler librement.
     Il y a sept chakras principaux sur le sushumna, votre canal centrale d'énergie : au niveau de la couronne de votre tête, aux alentours de votre front, de la gorge, du cœur, du plexus solaire, de la partie basse de l'abdomen et de la base de votre colonne vertébrale. Chaque chakra gouverne un sens, un type d'émotion et des qualités mentales et fonctionnelles du corps différents. Lorsque l'énergie ne circule pas à travers les chakras de votre système énergétique, elle se raréfie.


 

Les sept chakras principaux :


     -Le Sahasrara chakra, situé au niveau de la couronne, est l’endroit par lequel vous recevez l'inspiration de vous aventurer au-delà des limitations que vous vous êtes posé. En focalisant les exercices de respiration sur ce chakra, cela vous aide à développer un lien avec le divin et cela amplifie votre sentiment d'émerveillement.
     -L'
Ajna chakra, situé au centre de votre front, se situe au-delà des cinq éléments et de vos sens, il est le siège de l'intuition et de l'imagination. En focalisant les exercices de respiration sur ce chakra, vous améliorez votre compréhension et votre sagesse, et cela nous aide à développer un objectif dans votre vie.


 

     -Le Vishuddha chakra, situé au niveau de la gorge, est associé à l'élément espace, ou éther, et à l'ouïe. C'est votre centre énergétique de communication. En focalisant les exercices de respiration sur ce chakra, cela crée en vous le calme et cela augmente vos facultés de communication.

     -L'Anahata chakra, situé non loin de votre cœur, est associé à l'élément air, au toucher et à l'amour. En focalisant les exercices de respiration sur ce chakra, cela vous aide à développer la compassion et le pardon.

     -Le Manipura chakra, situé au niveau du plexus solaire, est associé à l'élément feu et à la vue. C'est le centre de pouvoir de votre corps et le siège de votre feu digestif. En focalisant les exercices de respiration sur ce chakra, cela vous aide à amplifier votre volonté et un réaliser vos ambitions.

     -Le Swadhisthana chakra, situé dans la partie basse de l'abdomen, est associé à l'élément eau et au goût. Ce chakra incarne l'énergie créatrice et il est le siège de votre sexualité, de vos projets et de vos désirs. En focalisant les exercices de respiration sur ce chakra, cela vous aide à vous adapter aux circonstances et à goûter à tout ce que la vie a à vous offrir.

     -La Muladhara chakra, situé à la base de votre colonne vertébrale, est associé à l'élément terre et à votre odorat. C'est le siège d'une puissante énergie à l'état de potentiel connue sous le nom de Kundalini, dont on dit qu'elle est assoupie et qu'elle attend d'être réveillée. En focalisant les exercices de respiration sur ce chakra, cela vous aide à vous enraciner et à développer de la détermination.

     Respirer pour se soulager du stress :


     Pour comprendre le lien entre respiration et stress, la prochaine fois que vous serez sous pression ou que vous vous sentirez inquiet, observez comment vos muscles se contractent et votre respiration accélère pour devenir de plus en plus courte. Il s'agit d'une réponse active connu sous le nom de mécanismes de survie, qui prépare votre corps à faire face à des dangers physiques en mettant vos muscles en condition à fin de défendre ou de vous enfuir. La pression de la vie moderne peut déclencher ce type de réponse de nombreuses fois au cours d'une journée normale. Lorsque vous êtes dans des embouteillages, ou que vous êtes confronté à des délais trop courts ou aux exigences d'un téléphone qui sonne constamment. Mais en général, il n'est pas possible de s'enfuir d'un embouteillage et ce n'est pas non plus une bonne idée de lutter contre votre patron ou votre téléphone portable ! Une réponse saine serait de respirer profondément, c'est l'antidote le plus simple à la réponse de survie, en permettant à vos systèmes corporels de retourner à un état plus reposé. Mais si vous n'êtes pas habitué à respirer profondément lorsque vous n'êtes pas stressé, vous aurez peut-être le sentiment qu'une respiration profonde et pleine est virtuellement impossible en cas de situation stressante. Utilisez l'exercice ci-contre pour découvrir les bienfaits déstressant d'une respiration plus profonde.
     En plus d'apaiser les tensions physiques, la respiration profonde accroît la clarté d'esprit et aide à vaincre l'agitation mentale. Elle favorise un sentiment d'ancrage dans des situations délicates et vous permet de réagir calmement face à des personnes difficiles. Des textes anciens de yoga décrivent cet effet par comparaison un lac ou un océan. Des conditions climatiques rudes brassent les sédiments, ce qui rend l'eau obscure. Mais tendit que le vent se calme, petit à petit, la vase se dépose et l'eau devient claire. De même, plus vous respirez rapidement, plus les pensées et émotions perturbatrices agitent votre mental. Tendis que vous vous détendez profondément et longuement, vos pensées deviennent plus claires et votre esprit plus lucide. Cela améliore votre résistance intérieure et votre souplesse mentale, ce qui crée un sentiment de calme et de mieux-être.

Quelques exercices de respiration :

     Observer sa respiration :
Cet exercice calme votre mental lors des situations stressantes.
Commencer en vous asseyant confortablement, puis fermer les yeux et observer simplement les va-et-vient de votre respiration. Ne faites rien d'autre et n'essayez pas de changer ou de ralentir consciemment votre respiration. Lorsque vous vous sentez prêt, passez à l'étape 1, ci-dessous :
     1- Asseyez-vous le dos et la tête droite. Fermez doucement vos lèvres est inspirez par le nez. Ressentez l'air qui entre dans vos narines et qui passe l'arrière de votre gorge. Visualisez-le se déplaçant le long de la trachée, puis dans les bronches avant d'entrer dans vos poumons et de les remplir.
     2- À la fin de l'inspiration, observer une pause momentanée dans votre respiration tendis que votre respiration « s'inverse » pour se transformer en expiration.
     3- Tendis que vous expirez par le nez, soyez conscient de vos poumons qui se vident. Visualisez votre respiration qui passe dans la gorge et qui sort par les narines.
     4- À la fin de l'expiration, ressentez un petit courant d'air au niveau de la lèvre supérieure. Puis remarquez la pause légère au moment où votre expiration s'arrête un instant avant de devenir une inspiration suivante.
     5- Répétez le même processus, mais sur chaque inspiration, visualisez que vous absorbez avec joie de l'énergie de vie. Sur chaque expiration. Libérez consciemment toutes émotions enfouies et laissez-les partir en expirant les impuretés, y compris le dioxyde de carbone.
     6- Continuez d'observer et d'écouter votre respiration tandis qu'elle se calme et qu'elle ralentit, votre mentale également semble plus calme et plus lent.
     7- Essayez de vous asseoir 10 à 20 minutes en vous focalisant complètement sur votre respiration. Dès que votre mental vagabonde, ramenez vos pensées sur votre respiration. Enfin, levez-vous, étirez-vous et remarquez le calme qui s'est fait en vous.


 

     La respiration méditative marchée :
Choisissez un endroit paisible à l'extérieur pour faire cet exercice de respiration en mouvement et pratiquez pieds nus dès que possible.
     1- D'abord, ancrez-vous : debout, écartez les pieds de la largeur des hanches et mettez-les parallèles l'un à l'autre, les bras détendus de chaque côté. Fermez les yeux et les lèvres doucement. Appuyez fermement de vos deux pieds sur le sol et répartissez le poids de votre corps de manière égale sur chacun d'entre eux en visualisant que vous êtes relié à la terre en dessous de vous. Lever les orteils et écarter les en les reposant sur le sol. Rester une minute ou deux dans cette position en inspirant profondément par le nez.
     2- Lorsque vous vous sentez prêt, ouvrez lentement les yeux et laissez les mi-clos. Du regard, fixez le sol à approximativement 50 cm de vous. Placez les mains en mudra de la méditation (la main gauche au-dessus de la main droite au niveau de la taille, les pommes vers le haut).
     3- Commencez à marcher en faisant des pas lents et cours. Avancez d'environ 15 cm à l'aide du pied droit, puis prenez un instant pour vous ancrez avant d'avancer à l'aide du pied gauche de la même distance en vous ancrant à nouveau. Continuez de marcher en conscience de la sorte.
     4- Harmonisez chaque pas sur votre respiration : inspirez en levant le pied et expirez en le reposant au sol. Remarquez qu'après un certain temps, votre marche adopte un rythme naturel.
     5- En marchant, gardez conscience le poids équilibré au-dessus du centre de votre corps : ne laissez pas pencher en avant ou en arrière. Lorsque votre pied touche le sol, ressentez qu'il s'enracine en profondeur.
     6- Observez comment votre corps s'implique dans l'action de la marche. Regardez la façon dont chaque genou se plie, se lève et se tend. Soyez conscient des mouvements de vos chevilles, de vos hanches, de votre colonne vertébrale et de vos épaules. Lorsque votre attention s'égare, ramenez-la constamment sur votre respiration. Pratiquez pendant une durée qui vous semble juste avant de vous détendre et de retourner à vos activités quotidiennes.


 

     La méditation de l'expansivité
Cet exercice vous permet de connaître physiquement la nature expansive de votre respiration, commencez en vous asseyant confortablement.
     1- Asseyez-vous le dos droit, fermez la bouche et les yeux. Prenez quelques respirations profondes par le nez. Puis, essayez d'arrêter de contrôler votre respiration. Laissez la s'écouler naturellement et devenir aussi profonde, longue, rapide ou lente que ce qui vous paraît confortable.
     2- Prenez conscience des parties de votre corps qui sont en contact avec le sol. Amenez votre respiration dans leur direction et observez ce qui se passe. Vous aurez peut-être le sentiment d'une expansion vers le bas ou de vous alourdir. Où vous vous sentirez peut-être incroyablement léger, vous pourrez même avoir une sensation de flottement.
     3- Après quelques minutes, placez votre conscience sur la partie gauche de votre corps et visualisez que votre énergie rayonne de ce côté. Imaginez que vous envoyer votre respiration dans la jambe, le bras, la joue et la tempe gauche et dans la partie gauche du cou et de la taille. Que sentez-vous dans votre corps ? Semble-t-il s'étendre à gauche ?
     4- Prenez conscience de la partie droite de votre corps et dirigez votre respiration dans ces endroits. Observez les effets : semblez-vous vous étendre vers la droite ?
     5- Dirigez votre respiration à l'arrière de votre corps, dans le dos, mais également dans la nuque et la l'arrière des bras et de la tête. Que ressentez-vous ? Avez-vous la sensation d'une expansion vers l'arrière ?
     6- Même processus devant votre corps en envoyant votre respiration depuis le ventre jusqu'au visage en passant par la poitrine, les bras et la gorge. Observer la façon dont votre énergie rayonne vers l'avant de votre corps et dont vous semblez vous étendre vers l'avant.
     7- Observez le dessus de votre corps, puis envoyez votre respiration dans vos épaules, votre tête et votre cuir chevelu. Remarquez à quelle distance votre énergie rayonne au-dessus de chaque partie, l'une après l'autre, puis ressentez-les toutes qui s'étendent simultanément vers le haut.
     8- Enfin, ressentez tout votre corps s'étendre dans toutes les directions simultanément sur chaque respiration. Si cela peut vous aider, répétez une affirmation telle que « je suis en accord avec moi-même » ou « rien ne peut m'arrêter ». Rester assis calmement avant d'ouvrir les yeux.



 

     La respiration relaxante :
Si vous avez des problèmes de dos, placez une serviette enroulée ou un coussin sous chaque genou avant de commencer cet exercice.
     1- Allongez-vous sur le dos sur une surface ferme, les jambes tendues et bien écartées. Posez les bras de part et d'autres du corps, paumes tournées vers le haut et doigts détendus.
     2- Fermez les yeux, les lèvres avec douceur et respirez par le nez en ressentant que l'inspiration fait gonfler votre abdomen. Concentrez-vous sur votre respiration, mais n'essayez pas de la contrôler. Observez là plutôt avec votre œil mentale ou écouter la simplement.
     3- Sur l'inspir, ressentez votre abdomen se lever et imaginez que votre respiration dit les mots « je lâche ». Sur l'expir, ressentez votre abdomen qui retombe et imaginez que votre respiration dit « prise ». Ne forcez pas votre respiration, imaginez simplement que vous lâcher prise durant l'expiration sur les quelques inquiétudes ou tensions que vous avez accumulées
     4- Placez votre conscience dans vos orteils. Ressentez que toute la tension se libère à mesure qu'une vague de détente remonte dans votre corps. Relâchez chaque partie de vos jambes l'une après l'autre en commençant par les pieds, puis les chevilles, les mollets, les genoux et les cuisses.
     5- La vague de détente atteint vos hanches, détend votre abdomen et vos fesses et vient remonter lentement le long de votre dos. Ressentez les tensions qui fondent dans le sol et laissez vous doutes vous quitter.
     6- Ressentez que votre poitrine se libère de son anxiété et laissez votre respiration se faire douce. Détendez les doigts, les mains et les poignées et ressentez que la vague de détente remonte de vos bras vers vos épaules et votre cou. Ne vous agrippez à rien : il n'est nul besoin de vous accrocher à quoi que ce soit.
     7- Votre tête se détend et toute expression faciale dure s'adoucit. Ressentez que votre langue et votre gorge se relâchent. Détendez les lèvres, le menton, les joues, les yeux, les sourcils, le front et le cuir chevelu. Dites à votre cerveau de se relaxer.
     8- Continuez de respirer doucement en écoutant le son de vos inspirations et de vos expirations qui répètent les mots « je lâche… prise ». Après environ 10 minutes, remuez les doigts et les orteils. Étirez vos bras par-dessus la tête, donnant ainsi l'occasion à votre corps de faire de longs étirements autant qu'il le souhaite. Roulez sur le côté avant de vous asseoir lentement.


 

Extrait du livre : «L'art de la respiration» par Swami Saradananda